COLITE A CLOSTRIDIUM DIFFICILE


Favorisée par l'exposition aux antibiotiques

Tableau clinique :
colite pseudomembraneuse :
- diarrhée, évt crampes abdominales
- fièvre
- hyperleucocytose
- hypoalbuminémie (entéropathie exsudative)
- colite sévère
- colite asymptomatique
- mégacolon toxique
- choc endotoxinique

Diagnostic :
présence de la toxine dans les selles
- par test direct
- via une coproculture
endoscopie (rectosigmoïdoscopie): avec biopsie

Traitement :
- arrêter si possible les antibiotiques en cause
- éviter ralentisseurs du transit
ET
- soit métronidazole oral (FlagylR)250 mg 4x/j x 10 jours (iv si absorption impossible)
- soit vancomycine orale (VancocinR) : coûteux; 125 mg 4 x/j x 10 jours(jamais iv !)

En cas de récidive (10 à 20 % des cas) : 2e cure de métronidazole ou vancomycine
(! souches resistantes au métronidazole)

Discuter la chirurgie (colectomie subtotale) en cas de perforation, péritonite, aggravation d'une défaillance organique (choc, SDRA, insuffisance rénale), colite sévère réfractaire au traitement

Mesures d'hygiène
- hygiène fécale stricte : port de gants, lavage de mains avec des produits sporicides (solutions iodées)
- les solutions alccoliques sont inefficaces
- isolement du malade à la période initiale

Autres germes potentiellement responsables:
Klebsiella oxytoca