NEUTROPENIE FEBRILE

Définition
fièvre de plus de 38,5°C en une prise (ou de 38°C à 3 reprises sur moins de 24 heures) dans un contexte de neutropénie (PN < 500/mm
3 ou, à défaut, leucocytose < 1000/mm3)

Attitude
- examen clinique :
* rechercher un foyer : pharyngite (! herpès), dentaire, mucosite, anorectal (TV, TR), pulmonaire, urinaire, digestif (diarrhée, typhlite), cutané (! ecthyma gangrenosum par Pseudomonas; Herpès zoster, maculopapules en cas de candidémie,...), sinusite, infection sur cathéter (! PAC)
* rechercher signes hémorragiques liés à une éventuelle thrombopénie associée
- faire d'office Rx thorax, hémocultures, EMU+cult, frottis de gorge, EHC, biologie (iono, fonction rénale,...)
- suivre la température (non rectale) toutes les 3h

Principes du traitement
- si le patient est à faible risque (score MASCC ≥ 21), une antibiothérapie orale à large spectre peut être proposée en ambulatoire dans des centres expérimentés (par exemple ciproxine 2 x 750 mg/j + amoxicilline-clavunamate 3 x 500 mg/j ou moxifloxacine 400 mg/j),
- isolement en chambre individuelle : masque, blouse, lavage des mains
- initialement : association b-lactamine + aminoglycosides
* cf sepsis et à adapter aux données cliniques
* se renseigner si le patient ne peut être inclus dans un protocole d'investigation clinique
* les aminoglycosides seront évités les 8 premiers jours suivant un traitement par cisplatine (risque de toxicité du traitement)
- tardivement (> 3e-4e jour) si la fièvre persiste : envisager
* antibiothérapie par vancomycine (staphylocoque non couvert)
* traitement à la FungizoneR (couverture empirique d'une mycose)
* fièvre liée aux médicaments
* fièvre néoplasique